Pensée du jour

Grâce à l'ordinateur, on peut faire plus rapidement des choses qu'on n'aurait pas eu besoin de faire sans ordinateur.

Le RER n'a plus d'horaire

le .

RER ADepuis plusieurs mois, je prends le RER A à Saint-Germain-en-Laye. Et même si cette ligne n'est pas la plus touchée par les problèmes, son fonctionnement n'en reste pas moins imprévisible. Pour rappel, les départs sont supposés s'effectuer toutes les 10 minutes (un peu plus aux heures creuses et le dimanche). Ce rythme ne doit rien au hasard : il est calculé pour que les rames ne soient pas « pleines à craquer » et pour assurer un trafic fluide. En effet, arrivés à Nanterre-Préfecture, une jonction s'opère avec les trains provenant de Cergy et Poissy. Tout doit donc être minuté avec précision et chaque retard peut entraîner des dysfonctionnements en cascade…

Tous les matins du lundi au vendredi, un train doit quitter la gare de Saint-Germain à 07h49. Le train précédent part à 07h39, le suivant àn 07h59. Et tous les matins, ce fameux train entre en gare entre 07h48 et 07h54. Or il faut savoir que la gare de Saint-Germain est un terminus : les voies se terminent sur une butée et les conducteurs doivent donc quitter leur cabine, remonter tout le train et enfin prendre place dans l'autre cabine située à l'autre extrémité du train. Sans oublier bien sûr d'effectuer toutes les procédures indispensables : sécurité, pointage, pause-café…

La conséquence ? J'imagine que vous la voyez déjà. Le train de 07h49 part entre 07h52 et 07h59. Ce qui entraîne plusieurs choses. Tout d'abord, le train suivant, celui qui doit partir à 07h59, va partir en retard. Le train au départ de la gare suivante – Le Vésinet - Le Pecq –, qui doit normalement s'intercaler entre les trains de 07h49 et 07h59, va tout bonnement être supprimé pour éviter de surcharger le réseau. Les voyageurs qui auraient dû prendre le RER de 07h59 se retrouvent dans celui de 07h49, et ce sur toutes les gares du trajet jusqu'à La Défense. Le train est donc en retard et les voyageurs sont plus nombreux que la normale, dès le départ. Tous les jours de la semaine ! Sans parler des problèmes à la jonction à Nanterre-Préfecture.

Alors que fait la RATP, puisque ce problème se pose chaque jour ? En fait, rien ! Les agents aux guichets ne sont au courant de rien et il est impossible de parler à un conducteur. Et quels sont les recours des voyageurs ? En fait, aucun ! Tout ce qu'il nous reste, c'est l'obligation de subir la loi de la RATP… Ou d'éviter de prendre le train de 07h49 !

NB : désolé pour le jeu de mots du titre, je l'ai piqué à un sketch des Vamps.